Prochaines actions de la CGT A L’ESPE

REUNIONS SYNDICALES CGT FERC-SUP

jeudi 12 octobre 2017

  • Mérignac salle D1 de 11h à 12h ;
  • Caudéran amphi Averroès de 14h15 à 15h15.
  • ______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

APPEL INTERSYNDICAL AU BLOCAGE DES JURYS DE SECOND SEMESTRE !

RASSEMBLEMENT AU RECTORAT DE BORDEAUX LUNDI 30 MAI 17h

Voir les documents syndicaux mis en ligne.

courrier recteur mai 2016

Comparatif maquettes M2 Premier degré

Texte intersyndical avril 2016

tract ESPE40 mai 2016

La CGT, forte de son succès aux élections à la COMUE en novembre 2015, participe  la réflexion sur un dossier d’accréditation alternatif, en lien avec l’intersyndicale de l’ESPE.

Voir ci-dessous les CR de quelques réunions et audiences syndicales.

CR recteur – intersyndicale

CR Comue

CR audience Tunon, Braquelaire

rencontre Amara 21 septembre

Rencontre JP Jourdan

CONGRES DU SYNDICAT CGT DE L’ESPE

mardi 29 septembre 2015 de 9h à 16h30 sur le site ESPE de Pau

Les documents ci-dessous permettent d’obtenir une autorisation d’absence et de participer au congrès.

imprime_autorisations_absence

Congres Cgt ESPE 2015

ta cgt

jeudi 13 novembre 2014 GREVE

Le 6 novembre, les sections syndicales FSU, CGT, SGEN-CFDT et le Comité de vigilance ont écouté les réponses de la direction aux questions posées par les personnels de l’ESPE d’Aquitaine.

Ces réponses confirment malheureusement que notre école est étranglée par la pression budgétaire et est progressivement privée de ses capacités de mettre en œuvre une formation des enseignants de qualité. Les personnels de toutes catégories, les fonctionnaires stagiaires et les étudiants souffrent grandement de cette situation qui ne cesse de se dégrader.

Nous attendons que le conseil d’école prenne des décisions pour rétablir la situation de notre école :

  • en exigeant le vote d’un budget conforme aux ambitions de l’ESPE ;

  • en exigeant la mise en œuvre urgente d’une solution positive au conflit budgétaire avec les universités « partenaires »;

  • en appelant à l’arbitrage ministériel pour la sauvegarde d’une formation des maîtres de qualité ;

  • en prenant en compte le mal-être des personnels et des usagers.

La CGT, associée à la FSU et à la CFDT, appelle les personnels de toutes catégories à un mouvement de grève

jeudi 13 novembre,

en lien avec le comité des usagers.

  • 9h rassemblement à Mérignac : café collectif, accueil des membres du CE.

  • 10h assemblée générale, rédaction de cahiers de doléances.

  • 11h30 conférence de presse

  • 12h pique-nique revendicatif à Mérignac (auberge espagnole).

Nous appelons nos collègues des différents sites de l’ESPE à prendre le même jour des initiatives pour soutenir cette mobilisation (grève, réunions syndicales, appel à l’opinion, assemblées générales, etc).

Une autre journée d’action aura lieu jeudi 20 novembre, pour que les personnels et les usagers interviennent massivement dans le travail sur le dossier d’accréditation de l’ESPE.

Notre action collective et notre détermination dans la défense de notre école sont nos meilleurs atouts.

tract grève 13 novembre

Vendredi 7 novembre : Déclaration de la CGT

suite à la réunion d’information organisée par la direction jeudi 6 novembre et à la réunion intersyndicale tenue le même jour à Mérignac, la CGT appelle les personnels à la grève pour le jeudi 13 novembre.

Voir ici la déclaration intégrale de la CGT :

déclaration CGT 7 novembre 2014

lundi 3 novembre 2014 : questions à la direction

A l’initiative de la CGT, l’intersyndicale CGT/FSU/CFDT et le Comité de vigilance de l’ESPE ont posé une série de questions à la direction, en préalable à la réunion du 6 novembre. Retrouvez le texte grâce au lien ci-dessous.

lettre intersyndicale 6 novembre 2014

Monsieur le Directeur,

Les sections syndicales FSU, CGT, SGEN-CFDT de l’ESPE d’Aquitaine et le Comité de vigilance ont bien reçu votre invitation à une réunion collective pour les personnels de tous les sites le jeudi 6 novembre. Nous notons avec satisfaction que les personnels Biatss, agents indispensables au fonctionnement de l’école et pourtant dans un premier temps oubliés par cette invitation, y sont conviés, mais déplorons un horaire (12h30) qui rend impossible la participation de plusieurs de ces collègues. Nous notons de plus que vous ne prévoyez pas de réunion spécifique pour le site de la Gironde dont l’organisation est particulièrement complexe et qui accueille un nombre très important d’étudiants.

La situation de l’ESPE est très inquiétante. Ce sentiment est partagé par nombre de personnels, tant enseignants qu’administratifs ou techniques. Aussi, animés par un souci constructif, nous vous avons proposé de décaler cette réunion à 14h et de banaliser l’après-midi complet du 6 novembre afin que les personnels et les étudiants puissent se réunir et échanger, par service et par formation, de façon à vous faire remonter les éléments susceptibles de vous éclairer dans la conduite de notre établissement. Si on ne peut que souhaiter une forte mobilisation des personnels dans la construction du dossier d’accréditation, il nous semble incontournable de mener cet état des lieux en amont.

Or vous avez refusé cette proposition d’associer les personnels de toutes catégories à une concertation constructive, alors que la mise en place de notre ESPE s’accompagne de dysfonctionnements qui entraînent de nombreuses difficultés pour les personnels enseignants et les personnels BIATSS

Faute de pouvoir s’exprimer et donner leur avis, les personnels attendent de vous, non pas un discours général et peu concret, mais des réponses précises et urgentes à des questions précises et urgentes.

* Au niveau budgétaire

Quels sont les montants et l’évolution du budget de l’École, dans sa partie fonctionnement et investissement ? Dans sa partie masse salariale ? Quels projets d’investissements dans le cadre de l’UB ou du CPER ? Quels montants ?

En l’absence de budget d’investissement propre à l’ESPE, comment allez-vous pouvoir financer les dépenses d’entretien et de modernisation de notre patrimoine ? (bâtiments, parc informatique, documentation, etc.)

Où en est-on des conventions qui nous lient à nos partenaires le Rectorat, l’UPPA et l’Université de Bordeaux Montaigne ?

Qu’en est-il du différend budgétaire avec l’UPPA ? Avec l’Université de Bordeaux Montaigne ? Sur quoi porte exactement ce différend et pour quels montants ?

Comment allez-vous solutionner la non-participation de l’UPPA et de Bordeaux Montaigne au tutorat des stagiaires PLC ?

Certains actes pédagogiques sont entravés ou menacés pour des raisons budgétaires : le paiement des intervenants nécessaires pour des formations spécifiques, pour des oraux blancs de concours, pour des visites de classe, la direction des mémoires, etc. Quelles sont vos réponses à ces problèmes ? Les choix en vigueur pour l’année précédente sont-ils reconduits ? Améliorés ?

* Au niveau des emplois

Le déménagement du site d’Agen sur le site du DUSA est très fortement envisagé. L’abandon de l’École Normale d’Agen outre sa forte charge symbolique et son coût social potentiel, laissent craindre le pire : une dizaine d’agents Biatss sont actuellement employés sur ce site. Quel sera leur devenir ? Le site du DUSA dispose-t-il des salles nécessaires aux formations spécifiques de l’ESPE (musique, sciences, LVE, EPS…) ? Comment allez-vous financer les aménagements nécessaires ? Des groupes de M1 et des parcours spécifiques seront-ils maintenus sur place ? Où en est-on globalement de ce dossier ? Dans quelles conditions et selon quelle échéance le déménagement va-t-il se produire? Cette question est excessivement importante !

Le budget de l’UB a été bâti sur l’hypothèse de suppressions de postes et d’une baisse importante de la masse salariale. L’ESPE est-elle concernée ? Si oui par le biais de quelles mesures ? À quelle hauteur ? Est-il envisagé de supprimer des postes ? Tous les départs à la retraite durant l’année universitaire en cours seront-ils pourvus ? Par des fonctionnaires ?

La lettre de cadrage budgétaire de l’UB énonce explicitement l’utilisation du dispositif Sauvadet à des fins de réduction de la masse salariale et d’emplois. En effet les titularisations se font sur des départs à la retraite et les contractuels “ titularisés ” ne seront pour la plupart pas remplacés. Combien d’agents de l’ESPE sont concernés par le dispositif Sauvadet ? Comment pensez-vous l’appliquer ?

Nos collègues contractuels (que nous préférerions tous titulaires) sont indispensables au fonctionnement de l’École. Quelle garantie d’emploi et de rémunération est prévue pour eux ?

* Au niveau de la gouvernance de l’ESPE

Depuis sa formation, le conseil d’école de l’ESPE fonctionne de manière peu démocratique : les élus du personnel et des usagers se plaignent du climat désagréable qu’y fait régner son président, qui se permet même de couper la parole au directeur de notre école et de dicter ses propres règles de fonctionnement, notamment en ce qui concerne les ordres du jour. Comment allez-vous prendre en compte cela ?

Des réunions syndicales tenues sur différents sites de l’ESPE ont fait apparaître un constat très largement partagé quant aux faiblesses du pilotage global de l’école : pas ou peu d’écoute des personnels qui se sentent dévalorisés dans leurs savoir-faire et leurs compétences, manque de communication, instructions contradictoires, absence de cadre d’action précis, peu ou pas d’anticipation, pas de calendrier défini dès la rentrée pour toute l’année et qui témoigne d’une volonté d’associer les personnels et les étudiants (acteurs de leur formation) au fonctionnement de l’école, planification de certaines réunions au dernier moment (par exemple pour la formation des tuteurs), impossibilité de renseigner les étudiants de façon fiable, etc. Que proposez-vous pour vous appuyer plus efficacement sur les services et sur les personnels ?

Les personnels Biatss ont parfois peu de visibilité sur leur carrière, sur leur statut même. Notre proche administration ne semble souvent guère en avoir plus. Lors d’un entretien avec la CGT nous avions convenu de la création d’une instance de proximité propre à l’ESPE, idée que vous avez validée et introduite dans le règlement intérieur de l’École sous le titre de « commission Biatss » (article 19). En décembre prochain auront lieu des élections. Ce moment nous semble favorable à la mise en place d’un Comité technique de proximité, émanation locale du Comité Technique central, avec une représentation syndicale proportionnelle aux résultats du CT. Il est indispensable que les personnels Biatss de l’ESPE éclatés sur plusieurs sites aient un lieu de dialogue reconnu avec la direction et ne soient plus les éternels oubliés. Pensez-vous porter et défendre cette proposition auprès de l’Université de Bordeaux ?

* Au niveau du mal-être des personnels

La dégradation des conditions de travail et l’application parfois brutale des dogmes de l’austérité et de la « rationalisation » pèsent beaucoup sur certains de nos collègues. Plusieurs démissions douloureuses et la hausse inquiétante des arrêts de travail pour raisons médicales attestent de la montée en puissance de l’épuisement et du découragement. Nous avons saisi le CHSCT de l’université de Bordeaux à ce sujet. Que proposez-vous pour remédier à cette situation ?

* Au niveau du droit des étudiants à une formation de qualité

De nombreux formateurs et responsables de formation rejoignent les étudiants sur le constat de la dégradation progressive des conditions de formation. La conjonction de l’obsession des « économies » et d’une pratique de gouvernance au jour le jour voire même au cas par cas, sur fond de décisions tardives et non concertées, a déjà provoqué des situations navrantes : fusion brutale des séminaires de recherche du master PE, refus obstiné d’ouvrir certains enseignements optionnels dans les « petits » sites (alors que ces enseignements correspondent aux épreuves du concours pour certains étudiants PE), augmentation de la taille des groupes, refus d’inscrire certains étudiants, organisation anarchique de certains modules de formation, etc. Que proposez-vous pour améliorer cet état de fait ?

* Au niveau de l’avenir de notre école

Quelles sont vos intentions précises quant aux différents sites départementaux de l’ESPE ? Qu’est-ce qui va être maintenu ou développé sur chacun d’entre eux ?

Quelle ligne directrice allez-vous suivre pour la constitution du nouveau dossier d’accréditation de l’ESPE ? Est-il nécessaire de changer à nouveau des maquettes de master validées par le ministère pour 4 ans à partir de 2013 ? Le modèle dématérialisé de formation (les MOOC, etc…) est-il dans vos projets ?

Les questions sont nombreuses ; les attentes sont fortes ; l’urgence est grande. Nous avons besoin de réponses claires appuyées sur des garanties fermes.

Ce courrier sera diffusé à tous les personnels et à tous les usagers avant la réunion du 6 novembre et nous attendons que vous répondiez en priorité à ces questions. À l’issue de la réunion, nous appelons les personnels et les usagers à des assemblées générales sur l’ensemble des sites. Nous déposons un préavis de grève pour le 6 novembre afin de permettre la tenue de ces assemblées générales.

Cordialement

Mérignac, le 3 novembre 2014

l’intersyndicale de l’ESPE et le Comité de vigilance

29 octobre 2014 : saisie du CHSCT

La CGT s’associe à une démarche intersyndicale : le 29 octobre 2014, nous avons saisi le Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail de l’Université de Bordeaux (CHSCT) à propos du développement inquiétant du mal-être au travail chez certains enseignants et agents de l’ESPE. Voici le message adressé aux personnels de toutes les catégories. N’hésitez pas à nous contacter pour participer à l’enquête sur nos conditions de travail.

Cher(e)s collègues,

notre école vit des moments difficiles. En ces temps de pression budgétaire et de désorganisation de nos cadres de travail, les personnels de toutes catégories et de tous statuts, qui sont en première ligne pour continuer à “faire tourner” l’école, sont souvent atteint de plein fouet par les effets des dysfonctionnements institutionnels et organisationnels. Récemment, nos organisations syndicales ont été alertées par des signes de découragement ou de mal-être au travail qui conduit à une hausse significative des arrêts de travail pour raisons médicales et. Plusieurs démissions douloureuses se sont déjà produites. Dès le mois d’octobre, nous avions alerté la direction sur ce phénomène inquiétant et nous avons pris l’initiative de saisir le Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT) de l’Université de Bordeaux.

Pour rendre notre démarche efficace et conforme à la réalité du phénomène, nous recensons actuellement les collègues qui connaissent un mal-être professionnel qui peut par exemple les conduire à éviter d’être présents sur les sites de l’ESPE. Si vous souhaitez être associés à ce recensement, de façon anonyme ou non, nous vous remercions de bien vouloir répondre à ce message en indiquant aussi précisément que possible les faits que vous voulez que nous exposions au CHSCT.

Bien cordialement

pour l’intersyndicale de l’Espe d’Aquitaine

Pascal Grassetie (FSU), Jean-François Dupeyron (CGT) et Jocelyne Liger-Martin (CFDT)

pour répondre :

pascal.grassetie@free.fr

j-f.dupeyron@wanadoo.fr

jocelyne.liger-martin@dbmail.com

message aux personnels CHSCT

écrire à cgt.espeaquitaine@laposte.net

chsct

23 octobre La CGT relaie l’info suivante :

23 octobre AG des étudiants à Bordeaux Caudéran à 13h30

ESPE-banderole

 

mardi 21 octobre 2014

La CGT a participé à une réunion avec les personnels et les étudiants sur le site de Mont-de-Marsan. En voici le compte-rendu :

réunion MDM 21 octobre 2014

La réunion, organisée à l’initiative des enseignants, a rassemblé plus de vingt personnes (Biatss, enseignants, délégués des étudiants). Des représentants syndicaux étaient également présents (FSU, CGT, FO, UNSA).

Comme lors les réunions tenues dans les autres antennes, un constat accablant et concordant a été fait à propos de la dégradation de notre école :

– effets généralisés de la pression de l’austérité budgétaire : pas d’investissement prévu pour l’ESPE en 2014 et en 2015, perte d’emplois, incapacité de paiement de tous les actes de formation

– problème de non-paiement des heures effectuées à l’UPPA ou à Bx Montaigne.

– incapacité d’assurer le tutorat des PLC (UPPA et Bx Montaigne) faute de moyens budgétaires.

– désorganisation de l’école, carence de la direction sur bien des dossiers, absence de communication avec les personnels et avec les services, manque de règles de fonctionnement stables.

– situation scandaleuse de certains M1, potentiellement privés du droit de suivre les cours correspondants à l’option qu’ils ont choisie pour le concours (tout cela pour « faire des économies »).

– manque de communication de la direction de l’antenne des Landes.

– inquiétude et incompréhension sur la volonté de la direction de changer des maquettes de master pourtant habilitées pour plusieurs années.

– rumeurs infondées sur de prétendus sous-services des enseignants.

– négation des spécificités disciplinaires et professionnelles dans des cas tels que le tronc commun ou les séminaires de recherche.

– inquiétude sur les vacataires.

– etc…. La liste des dysfonctionnements est trop longue…

Les propositions suivantes sont retenues par la salle, avec forte approbation de la FSU, de la CGT et de FO :

    • appel général et argumenté au boycott de la séance de com’ imposée par la direction le 6 novembre ;

    • organisation le même jour d’états généraux de l’antenne des Landes, parallèlement au même type d’actions sur les autres sites, afin de rédiger les demandes, revendications, doléances des personnels et des étudiants dans le but de restaurer un fonctionnement satisfaisant de l’ESPE ;

    • refus de faire des heures complémentaires ;

    • diffusion d’informations en direction de l’opinion et du ministère, organisation d’une conférence de presse dès que possible (le 6/11 en fin d’après-midi si possible)

La CGT soutient totalement ces propositions et travaille à l’unité la plus large possible des personnels et des étudiants sur tous les sites de l’ESPE, afin de mettre un coup d’arrêt à la dégradation de notre école et d’obtenir la restauration de conditions de travail et d’étude conformes aux missions de notre école.

 

Lundi 20 octobre : action en direction du CA de l’UB

La CGT participera à un action intersyndicale lundi 20 octobre à 9h30 avant la réunion du CA de l’UB : distribution de tracts sur le campus de Carreire pour dénoncer l’austérité budgétaire et appeler à une augmentation des moyens alloués à la formation des maîtres.

Voici le texte du tract :

 

tract CA Bx 20 octobre 2014

 

La CGT a écrit à la direction de l’ESPE (16 octobre 2014)

Voici le texte du courrier de la CGT :

lettre à la direction 16 octobre 2014

 

JOURNEE DE FORMATION SYNDICALE

Les syndiqués et sympathisants de la CGT sont invités à une journée de formation syndicale à Pessac vendredi 14 novembre, autour de deux thèmes :

– l’université de Bordeaux et l’ESPE

– les nouveaux droits syndicaux

Si tu souhaites y participer, contacte la CGT. Nous te ferons parvenir une convocation.

DEUX REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE

La CGT a organisé deux réunions d’information syndicale pour les personnels de toutes les catégories mardi 14 octobre 2014 à Mérignac et à Caudéran.

En voici le compte-rendu :

compte-rendu des réunions d’information syndicale 14 octobre 2014

 RENCONTRE AVEC LA DIRECTION DE L’ESPE
La CGT a écrit le 24 septembre à la direction de l’ESPE pour demander un RV sur les points indiqués dans la lettre ci-dessous. Le RV n’est pas encore fixé. En attendant, n’hésitez pas à nous faire part de vos infos et de vos revendications.
forcesyndicale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *