LUTTE CONTRE LA PRECARITE A L’ESPE ET A L’UB

Le 19 Juin et le 9 juillet vous avez été nombreux à participer aux rassemblements organisés par la CGT à l’entrée du Conseil d’Administration de l’UB pour MANIFESTER vos revendications. Vous avez été nombreux aussi à vous associer à la pétition CGT pour soutenir les agents non-titulaires de l’ESPE dans la phase délicate de renouvellement de leur contrat.

precarite2

Dans le cadre de la préparation du budget 2016 de l’UB, la transformation d’au moins 50 CDD en CDI, et la création d’au moins 20 postes de Titulaires gagés sur ressources propres en 2016, premier pas visible vers un plan pluriannuel de déprécarisation (au-delà de Sauvadet), ont été confirmées à l’occasion du Conseil d’Administration de l’UB le 9 juillet, en plus des recrutements par concours interne et externe sur les postes vacants, dont aucun ne devrait être gelé ou supprimé cette année. Ces premiers chiffres annoncés sont encourageants mais largement insuffisants au regard des attentes des collègues et des besoins de l’Université et de l’ESPE.
Il reste plusieurs situations critiques en cours d’examen avec le soutien des militant-e-s de la CGT.  De nombreux collègues de l’UB, ayant accompli plus de 6 ans sous contrats à l’Université de Bordeaux ou Ex-UBx1, UBx2, Ubx4 à temps plein ou à temps partiel contraint, sont toujours en CDD, dans l’attente  d’un CDI ou d’un recrutement sans concours pour certains agents de catégorie C, ou d’une titularisation par concours interne ou externe.

Rappel de la procédure que nous conseillons aux Agents :
Nous conseillons à tous les collègues concernés (Personnels Contractuels en CDD notamment) :
1°)- De demander à leur responsable de service  si leur contrat sera ou non renouvelé en juillet, août ou septembre pour la nouvelle année année universitaire,
2°)- De demander si le poste qu’ils occupent est un poste considéré comme pérenne et durable, et si ces responsable envisagent de demander une CDIsation de ce poste en attendant des créations de postes de titulaire,
3°)- Selon les réponses, et pour lever les incertitudes pour l’avenir de ces collègues, nous leur proposons de demander une entrevue par courrier électronique à leurs responsables administratifs, en mentionnant que le collègue qui fait la demande sera accompagné par un représentant syndical, en mettant l’adresse cgt.espeaquitaine@laposte.net en copie du message.
Après les démarches au cas par cas auprès des services RH,  un recours gracieux éventuel au Président de l’Université, il reste en dernier recours le Tribunal Administratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *