Pour un budget conforme aux ambitions de la formation des maîtres !

Infos du mardi 21 octobre

Le budget d’austérité de l’UB a été voté hier par 16 voix pour. Il y a eu 11 voix contre et 7 abstentions. Ainsi, seule une minorité a approuvé ce budget (16 contre 18). Hélas ce résultat laisse craindre des jours très sombres pour notre école. Plus que jamais notre résistance collective est à l’ordre du jour.

richesse

 

Lundi 20 octobre : action en direction du CA de l’UB

La CGT a participé à un action intersyndicale lundi 20 octobre à 9h30 avant la réunion du CA de l’UB : distribution de tracts sur le campus de Carreire pour dénoncer l’austérité budgétaire et appeler à une augmentation des moyens alloués à la formation des maîtres.

Voici le texte du tract :

 

Pour un budget conforme aux ambitions de la formation des maîtres !

Les sections syndicales FSU, CGT, SGEN-CFDT de l’ESPE d’Aquitaine ont pris acte positivement du vote du CA de notre Université le 6 octobre 2014, qui a vu le cadrage définissant la répartition des grandes masses budgétaires retoqué par 14 voix contre (entre autres l’ensemble des élus étudiants, les élus CGT et FSU), 11 voix pour et 6 abstentions (UNSA, CFDT…).

En effet, nous estimons que les choix exprimés par cette lettre de cadrage auraient eu pour conséquence une aggravation sans précédent des conditions de travail des personnels et d’étude pour les étudiants. Après plusieurs années la baisse continue des budgets de nos universités, se traduisant par le gel d’un nombre considérable de postes (55 l’an passé), une diminution de plus de 25% des budgets de fonctionnement en trois ans et l’absence de budget d’investissement, a conduit à une rentrée 2014 particulièrement dégradée, notamment du point de vue des taux d’encadrement des formations en licence et en master 1ère année pour toutes les composantes de notre université.

Le projet présenté par l’équipe dirigeante de notre université n’aurait eu pour conséquence que l’aggravation de cette situation.

A l’ESPE d’Aquitaine, les personnels et les étudiants vivent une rentrée insupportable. L’austérité budgétaire généralisée au sein des universités d’Aquitaine interdit toute construction d’un budget de projet digne de ce nom, remettant en cause les attendus de la loi sur la refondation de l’École du point de vue de la formation des enseignants.

Les personnels quel que soit leur statut (BIATSS comme enseignants) sont délibérément placés en première ligne pour régler devant les étudiants des problèmes budgétaires que les différents partenaires ne solutionnent pas et qui créent des différences de traitement entre étudiants d’un même parcours. Les souffrances au travail constatées ces dernières semaines, entraînant une augmentation sans précédent des arrêts de travail, des démissions en cascade des responsabilités pédagogiques trouvent, sans aucun doute possible, leur source dans cette situation budgétaire. Elles vont nous conduire par ailleurs à saisir le CHSCT.

Nous invitons l’ensemble de nos élus au CA de l’université à confirmer le vote négatif du 6 octobre dernier et à se retourner vers le rectorat et le ministère pour exiger une dotation budgétaire qui permette de traduire en acte les promesses visant à faire de la jeunesse de ce pays la priorité des priorités, à faire de la formation des enseignants la pierre angulaire de la refondation de l’École.

tract CA Bx 20 octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *